Maison Santé

Insuline : les points essentiels à retenir

Quand on parle de l’insuline, on pense immédiatement au diabète. Mais que savez-vous réellement de l’insuline ? Quelle est son importance dans le traitement de cette maladie chronique ? Comment l’administre-t-on ? Quelles peuvent être ses réactions ? On vous dit tout à propos de l’insuline.

Le rôle de l’insuline dans le corps

L’insuline est une hormone présente dans notre corps. Elle est produite dans le pancréas. Son rôle principal est de permettre au corps d’utiliser le glucose pour l’énergie. Le glucose est obtenu à partir de glucides que le tube digestif décompose après un repas ou une collation. Une fois que le glucose est absorbé dans la circulation sanguine, l’insuline provoque des cellules dans tout le corps pour absorber le sucre et l’utiliser comme énergie.

L’insuline a aussi pour fonction d’équilibrer la glycémie. En cas de surplus de glucose dans la circulation sanguine, l’insuline envoie un message au corps pour lui demander de stocker cet excès dans le foie. Le glucose stocké sera libéré seulement lorsque le taux de glycémie dans le corps est en baisse. C’est une situation que nous rencontrons par exemple en cas de stress.

L’insuline et le diabète

Lorsque le corps n’utilise pas l’insuline de manière correcte ou n’en produit pas suffisamment, cela donne lieu au diabète. On distingue deux principaux types de diabète : le type 1 et le type 2.

Diabète de type 1

Le diabète de type 1 est le plus fréquemment diagnostiqué chez les jeunes. Mais il peut aussi se développer à l’âge adulte. Il s’agit d’un type de maladie auto-immune : le corps s’attaque lui-même. Le système immunitaire détruit toutes les cellules productrices d’insuline dans le pancréas et donc le corps ne peut plus en produire.

Diabète de type 2

Le diabète de type 2 affecte les personnes de tout âge, mais se développe généralement plus tard dans la vie. Le corps résiste aux effets de l’insuline. Il en a besoin de plus pour obtenir les mêmes effets. Il va ainsi produire de l’insuline en grande quantité pour maintenir la glycémie normale. Mais après plusieurs années de surproduction, les cellules responsables de la production d’insuline dans le pancréas s’épuisent.

Pour traiter les deux types de diabète, on peut recourir aux injections d’insuline en remplacement ou en complément de l’insuline produit par le corps.

Types de traitements à l’insuline

  1. Insuline à action brève : injectée avant un repas, elle commence à fonctionner 30 à 60 minutes après l’injection et dure de cinq à huit heures.
  2. Insuline à action rapide : souvent utilisée avant un repas, elle agit environ 15 minutes après l’injection. Ses effets peuvent durer entre deux et quatre heures. Il est.
  3. Insuline à action intermédiaire : commence à agir dans les 30 minutes à une heure après l’injection. Ses effets peuvent durer jusqu’à huit heures.
  4. Insuline à action prolongée : ce type d’insuline être freinée jusqu’à approximativement deux heures après l’injection. Elle peut toutefois durer jusqu’à 24 heures.

Administration et dosage de l’insuline

L’insuline doit être injectée avec une seringue, une pompe à insuline ou un stylo à insuline. Elle ne peut pas être prise en bouche. Le médecin va montrer au patient comment administrer les injections. Les différentes parties du corps où l’on peut injecter de l’insuline sont, entre autres, le bras, l’abdomen, la cuisse et les fesses. Pour éviter que la peau ne s’épaississe due à une exposition constante à l’insuline, on conseille de varier l’emplacement des injections.

À savoir que la consommation d’insuline dépend essentiellement du taux de glycémie et des objectifs de gestion du diabète. Le médecin peut ainsi demander au patient de prendre de l’insuline une heure avant un repas ou juste avant de manger. Pour ce qui est de la quantité d’insuline dont un patient a besoin au quotidien, cela va dépendre de facteurs tels que la gravité du diabète, le niveau d’activité physique et le régime alimentaire. Alors que certaines personnes n’ont besoin que d’une injection par jour, d’autres ont besoin de trois ou quatre. Dans certains cas, le médecin peut demander au patient de combiner deux types de traitements à l’insuline.

Les réactions d’insuline

Lorsqu’on prend de l’insuline, on peut parfois faire face à une hypoglycémie. On parle alors d’une réaction à l’insuline. Un trop-plein d’activité physique ou une mauvaise alimentation (ne pas manger suffisamment par exemple) peut faire que le taux de glucose chute, entrainant une réaction d’insuline. Il est donc de capital importance d’équilibrer l’insuline en traitement du diabète avec de la nourriture ou des calories.

Pour arrêter les effets d’une réaction d’insuline

Il faut toujours avoir sur soi au moins 15 g d’un hydrate de carbone à action rapide, par exemple :

  • 5 bonbons ;
  • une demi-tasse de jus de fruit ;
  • une demi-tasse de soda non-régime ;
  • 2 cuillères à soupe de raisins secs.

Il existe aussi un stylo spécial appelé un stylo de glucagon pour aider à résoudre une réaction d’insuline.

L’insuline peut aider à garder le taux de glucose sanguin dans une plage saine, à condition d’être utilisé de manière adéquate. Une bonne glycémie peut aider à limiter le risque de complications du diabète. Si vous êtes diabétique, il est donc important de surveiller votre glycémie de manière régulière. Pensez aussi à revoir votre mode de vie.