Maison Santé

Torsion testiculaire

 

Une urgence testiculaire fatale

 

Qu’est-ce que la torsion testiculaire ?

La torsion testiculaire se définie comme « la torsion d’une partie du corps sur son propre axe ». La « partie du corps » dans ce contexte sont les testicules et l’axe sont les cordons spermatiques. En substance, la torsion testiculaire est la torsion des testicules sur les cordons spermatiques. Elle est également connue sous le nom de scrotum aigu

 

Embryologiquement, les testicules se sont développés à partir du dos (tout près des reins) et migrent plus tard vers le bas dans le sac charnu qui se trouve confortablement entre les genoux des hommes – le scrotum. Cette migration s’achève peu avant ou après la naissance. (Bien qu’elle puisse prendre jusqu’à quatre ans après la naissance dans quelques cas.) Après la descente, les testicules se fixent à la paroi du sac scrotal pour des raisons de stabilité.

Cependant, les testicules sont toujours reliés à leur site d’origine par une structure en forme de corde appelée les cordons spermatiques. Ce cordon contient également des vaisseaux sanguins qui fournissent des nutriments aux testicules. (Pour rappel, la torsion testiculaire se produit lorsque les testicules se tordent sur les cordons spermatiques.)

 

Pourquoi les testicules se tordraient-ils autour du cordon ?

Lorsque les testicules ne sont pas fermement fixés à la paroi du scrotum, ils deviennent librement mobiles et instables. Cette condition est appelée la  » déformation en clochettes « . Lorsque la torsion est suffisamment grave pour couper l’apport sanguin aux testicules, des douleurs et des gonflements s’ensuivent. Dans de rares cas, un traumatisme, des rapports sexuels rigoureux, une activité physique intense et une tumeur maligne peuvent provoquer une torsion ou en déclencher une chez les personnes à risque.

 

Qui sont les personnes à risque ?

La torsion testiculaire est une entité clinique rare dont l’incidence est de 1 sur 4 000. Se produit généralement chez les adolescents âgés de 12 à 18 ans. Peut également se produire chez les nouveau-nés lorsque les testicules ne sont pas encore complètement attachés au sac scrotal. Extrêmement rare après l’âge de 30 ans. Les personnes ayant déjà eu une torsion des testicules sont à risque.

 

Quels sont les signes et les symptômes ?

Douleur scrotale sévère, unilatérale (généralement à gauche) d’apparition soudaine. Gonflement et induration du scrotum Nausées et vomissements Testicule surélevé De la fièvre, des mictions douloureuses et une fréquence urinaire ont également été rapportées, mais sont peu fréquentes

 

Diagnostic

Votre médecin posera le diagnostic de torsion des testicules à partir de l’évaluation clinique de votre scrotum et d’un entretien afin d’obtenir de vous des antécédents saillants. Il peut être amené à faire certains examens comme une analyse d’urine, une échographie (scanner) scrotale pour confirmer le diagnostic. Cependant, le diagnostic définitif de la torsion testiculaire est la chirurgie (exploration scrotale). Dans ce cas, votre urologue peut être amené à ouvrir le sac scrotal par une incision minimale afin d’examiner physiquement les testicules concernés. L’exploration scrotale est également curative.

 

Quelles sont les complications de la torsion des testicules ?

1. Mort ou gangrène du testicule : la torsion du testicule sur son cordon spermatique coupe son alimentation sanguine entraînant sa mort ou sa gangrène. Un testicule gangrené apparaît noir et non viable.

2. infertilité : La mort de votre testicule peut conduire à votre incapacité à engendrer un enfant plus tard dans votre vie.

3. Récidive : Un épisode ou un antécédent de torsion des testicules met le même testicule ou l’autre testicule à risque de torsion future. Ceci est cependant pris en charge lors du traitement par votre urologue.

 

Comment peut-on la traiter ?

Détorsion manuelle, le testicule affecté est doucement tourné pour défaire la torsion. Si cela ne fonctionne pas, la chirurgie devient alors une nécessité absolue. Chirurgie (orchidopexie et orchidectomie), le traitement définitif. Elle consiste à fixer les testicules à la paroi du scrotum après détorsion. L’intervention est appelée orchidopexie. Une torsion prolongée (24h) peut entraîner des lésions irréversibles des testicules, qui nécessitent l’ablation complète du testicule endommagé. L’intervention est appelée orchidectomie.

Le traitement d’appoint peut inclure : des analgésiques, des antiémétiques, anxiolytiques.

En conclusion, la torsion du testicule est une urgence testiculaire aiguë qui nécessite une intervention immédiate afin de préserver le testicule atteint et vous épargner une future forme d’infertilité masculine.