Maison Santé

Conseils pratiques pour bien tirer son lait !

Tirer son lait s’avère être La solution pour s’assurer que bébé continue de recevoir le meilleur lait durant son absence. En effet, quelles que soient les raisons qui poussent une maman à se séparer de son enfant : absences occasionnelles, bébé prématuré, bébé hospitalisé ou encore reprise du travail, elle souhaite qu’il reçoive une bonne alimentation, soit le lait maternel. Voici nos conseils pratiques pour bien tirer son lait !

Pourquoi tirer son lait ?

Tirer son lait confère de multiples avantages pour le bébé aussi bien que pour la maman. Tout d’abord, le petit continue à recevoir une alimentation riche et nourrissante lorsque la maman est absente. Par ailleurs, tirer son lait permet d’éviter d’éventuels engorgements, surtout si la maman s’absente pour une longue durée. En outre, grâce à la stimulation procurée par le tire-lait ou encore la méthode manuelle, la lactation est maintenue.

Où tirer son lait ?

Certaines mères tirent leur lait à la maison, d’autres le font sur leur lieu de travail. Dans les deux cas, il faut trouver un endroit où il est possible de s’installer confortablement et où l’on ne sera pas dérangé (coupez le téléphone et verrouillez la porte, si nécessaire). Vous l’aurez compris, pour tirer son lait, le mieux est de s’isoler. Par ailleurs, il faudrait s’équiper d’une table où poser le tire-lait et d’une chaise ou d’un fauteuil confortable (si possible). Quoi qu’il en soit, avant de tirer son lait, il faut veiller à respecter quelques règles d’hygiène.

Quelles sont les règles d’hygiène à respecter ?

Pour commencer, il est impératif que la maman se lave bien les mains : on frotte partout, des doigts jusqu’aux poignets. Malgré le fait que ce soit une règle simple, plusieurs personnes omettent de le faire avant de s’adonner à cet acte. Dans les cas où il ne serait pas possible de se laver les mains avant de tirer son lait, il est possible d’utiliser une solution hydroalcoolique. Veillez toutefois à bien nettoyer vos mains avant de l’utiliser, car ces solutions possèdent des propriétés bactériennes, virucides et fongicides.

Deuxièmement, tout le matériel utilisé ne doit pas être souillé. Donc, le tire-lait et tout ce que vous utiliserez, par exemple serviette, récipient de recueil, etc., doivent être propres. Attention, qui dit propre ne veut pas forcément dire stérile : un biberon lavé au liquide vaisselle et à l’eau chaude et bien rincé est propre. De même pour le tire-lait ! Il n’est pas vraiment nécessaire de tout stériliser.

Si vous êtes du genre à tirer votre lait plusieurs fois pendant la journée, il vous est possible de mettre les téterelles dans un sac en plastique zippé puis le garder au réfrigérateur (précisément entre deux tirages). Ainsi, vous n’aurez qu’à nettoyer les téterelles lorsque vous serez de retour à la maison. Pour info, il faut changer de sac zippé quotidiennement.

Afin que le lait soit bien conservé, il est également important de respecter la chaine du froid. À titre d’exemple, si vous êtes au bureau et que vous tirez votre lait pour le garder au réfrigérateur, pensez à le transporter dans un sac isotherme pour rentrer chez vous. Idem pour la crèche.

Pour ce qui est du lieu où tirer son lait, il faut éviter de le faire dans les toilettes de l’entreprise, car elles ont tendance à receler de germes. Préférez plutôt la salle de réunion, le service de santé du travail ou encore la salle de repos. Dans les cas où vous serez contrainte de le faire dans les toilettes, il faut bien vous laver les mais et ne toucher qu’au tire-lait par la suite. Évitez de toucher les serviettes, le rebord du lavabo ou encore la poignée de la porte… L’idéal serait de tout mettre en place avant de vous laver les mains. Quant au sein, il n’est pas vraiment nécessaire de le nettoyer avant et après le tirage. Une douche quotidienne suffit !

Comment tirer son lait ?

Il faut mettre les téterelles en place, puis positionner le mamelon au centre afin qu’il ne frotte pas sur les bords. Au cas où le mamelon frotte, ce serait peut-être parce que la téterelle est trop petite. Il en existe de différentes tailles, alors n’hésitez pas à en trouver une qui vous convient le mieux. Une fois les téterelles en place, on met en marche le tire-lait. Dépendant du modèle utilisé, certains réglages doivent être effectués. En général, cela prend 10 à 15 minutes pour tirer son lait, surtout si on utilise un tire-lait électrique en double pompage.

Afin que le lait coule de manière fluide et pour éviter qu’il ne coule en dehors des téterelles, il est conseillé de se pencher légèrement vers l’avant. Puis, patientez quelques secondes avant de voir le lait jaillir du mamelon. Pour un tirage efficace, il faut se détendre au maximum. Un réflexe d’éjection se produira par la suite, permettant au lait de couler plus abondamment. La quantité de lait diminue à la fin de ce réflexe. Lorsque plus rien ne coule, vous pouvez stopper le tirage. À la fin de celui-ci, il faut faire attention en posant les téterelles, car elles basculent facilement, vous faisant ainsi perdre le lait extrait. Transférez le lait dans le récipient dans lequel vous souhaitez le conserver par la suite, puis fermez-le et placez-le au réfrigérateur.

Comment conserver le lait ?

Quand il s’agit de conserver le lait maternel, trois questions principales surviennent : commet le conserver ? Dans quoi ? Pendant combien de temps ? En fait, toutes ces questions sont reliées, car le mode de conservation et les récipients à utiliser dépendant grandement du temps pendant lequel l’on veut conserver le lait.

Il est en général conseillé d’utiliser le lait simplement réfrigéré plutôt que le lait congelé, parce qu’il s’avère que la congélation détruit certains de ses facteurs anti-infectieux. Or, le lait se conserve au réfrigérateur beaucoup plus longtemps qu’on ne le croit habituellement. En effet, sa propriété de limiter la prolifération des bactéries pathogènes s’exerce aussi bien dans le récipient où on le stocke que dans les intestins du bébé.

Ainsi, le lait peut être conservé :

à 15°, pendant 24 heures

à température ambiante (19 à 22°), durant 10 heures.

au réfrigérateur (0 à 4°), pendant 8 jours.

dans le compartiment pour surgelés durant deux semaines.

dans le compartiment 3 étoiles d’un combiné réfrigérateur-congélateur, pendant trois à quatre mois.